Manga – Wish (CLAMP)

Envie d’un manga court, mignon, avec des anges, des démons, un peu limite cul-cul la praline ? J’ai peut-être ce qu’il vous faut avec Wish !

wish_clamp_cover

Quand Shuichiro rentre chez lui après avoir assuré une opération qui a duré plus de 8 heures, il ne sait pas encore que son destin est sur le point de changer. Quand il sauve cette petite créature ailée attaquée par un corbeau, il ignore qu’il vient d’aider un ange tout ce qu’il y a de plus authentique. Et il ignore aussi que celui-ci ne partira pas avant d’avoir pu exaucer un souhait de Shuichiro. Seulement, il y a encore une chose que Shuichiro ignore : ce qu’il peut bien demander. Pragmatique et indépendant, il ne souhaite rien en particulier. C’est pour cela que l’ange Kohaku décide de rester auprès de Shuichiro jusqu’à ce qu’il change d’avis…

Alors Wish c’est une des oeuvres des CLAMP, le quatuor de mangaka qui a crée Sakura Card Captor, XXX Holic, Tsubasa Reservoirs ChroniclesWish est un shojo mêlant comédie et fantastique. L’avantage de ce manga c’est qu’il est court, il n’y a que 4 tomes édité chez Tonkam. Visuellement c’est très beau à voir, on reconnaît bien l’esprit des CLAMP. Ce n’est pas leur manga le plus connu et il date de 1996.

Alors en ce qui concerne l’histoire, on a des anges, des démons, des humains et j’avoue que c’est un peu le bordel. En un tome, on accroche assez bien à l’histoire (si on fait abstraction du caractère trop pur de Kohaku) et on a envie de savoir où est-ce que ça va nous mener. Plus on avance, plus je trouve que c’est tiré par les cheveux (normal les histoires d’anges et de démons c’est toujours compliqué). Ce n’est pas très développé mais on se laisse prendre au jeu pour essayer de connaître la fin : Kohaku va-t-il/elle finir avec Shuichiro ??? La fin du manga arrive… et là c’est le drame… J’ai été choquée par la fin. J’exagère un peu mais franchement j’étais sceptique par rapport à la fin.

wish_clamp_2

Sinon pour les personnages Kohaku est vraiment un ange pur au coeur pur et c’est vraiment énervant de voir tant d’innoncence. On retrouve un peu la caricature de toutes les héroïnes naïves qui ne connaissent pas encore l’amour. Mais j’ai beaucoup aimé Hisui, Kokuyo et le grand père de Shuichiro. Et bien sur j’adore le démon Koryu toujours à là à embêter Kohaku. J’aurais bien aimé qu’ils approfondissent l’histoire de Shuichiro car il reste quand même des zones d’ombres sur ses origines et tout.

Conclusion : Je veux un Monsieur Lapinou en peluche !! Sinon c’est un manga sympa, un peu tiré par les cheveux mais ça fait passer le temps. Et puis c’est juste mignon à regarder.

Note : 13/20

wish_clamp_3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *