Littérature : la trilogie 1Q84 d’Haruki Murakami

Un peu de littérature japonaise sur le blog avec cet article sur la trilogie 1Q84 d’Haruki Murakami.

1Q84 (Ichi-Kyu-Hachi-Yon) est une série de trois livres écrit par l’auteur japonais Haruki Murakami qui a été publié entre 2009 et 2010 au Japon (2011-2012 pour la France).

La trilogie se compose de ces trois parties :

  • Livre 1 : Avril – Juin
  • Livre 2 : Juillet – Septembre
  • Livre 3 : Octobre – Décembre

1Q84 retrace l’histoire d’Aomame et de Tengo, de leur histoire d’amour et de leur destins dans l’année 1984 / 1Q84. C’est difficile de faire un résumé sans spoiler une partie de l’intrigue. J’avais pris la version poche aux éditions 10 / 18, mais en français il est également disponible aux éditions Belfond.

1Q84

Livre 1 : Avril – Juin

L’histoire d’1Q84 commence avec le point de vue d’Aomamé et tout au long du roman il y a une alternance entre les chapitres d’Aomame et les chapitres de Tengo, il y a donc deux points de vue et au début on ne comprend pas le lien entre les deux. L’histoire s’installe facilement par la suite, on a des descriptions précises des personnages et ça se lit très facilement. Je n’ai vraiment pas eu de mal à me laisser embarquer dans le roman même dans un RER blindé le matin. Les histoires individuelles d’Aomamé et Tengo sont intéressantes à suivre et on observe petit à petit le lien qui existe entre ces deux personnages.

Livre 2 : Juillet – Septembre

On retrouve la même narration que dans le premier tome. L’histoire continue son cours dans l’année 1Q84, on découvre de plus en plus d’élément et l’univers des Little People se dévoile un peu plus. Les rebondissements sont bien trouvés, et j’ai été bien accroché au roman. Bon certains passages sont assez particuliers à lire surtout ceux sur le thème du viol ou de la violence domestique. Il y a beaucoup d’interrogations et de choses qu’on aimerait comprendre. Et puis les histoires d’Aomamé et de Tengo sont de plus en plus liées. Du coup ma réaction quand j’ai fini le livre : « Aaaaaah je veux la suite ! »

Livre 3 : Octobre – Décembre

Le 3e tome d’1Q84 commence par un changement. Au lieu d’une narration avec Aomamé et Kengo, on a le point de vue d’un 3e personnage Ushikawa. Du coup ça rajoute une autre dimension à l’histoire et cela a du permettre à l’auteur d’apporte plus d’informations. La tension est toujours là et j’étais toujours en mode : c’est quand qu’ils vont se voir !! Mais plus on avance, plus ça s’accélère sans que l’on comprenne pourquoi. En plus à certains moments j’ai trouvé que ça tournait en rond. Quand j’ai fini le tome 3, j’ai été assez déçue. J’ai eu le sentiment comme quoi c’était bâclé surtout que beaucoup de questions sont restés sans réponse. Ok l’auteur a peut être voulu laisser du suspense sur cet univers mais personnellement j’aurai voulu des réponses et c’était frustrant. J’étais contente d’avoir fini le livre dans la mesure où c’était passionnant à suivre, mais il y avait quand même le sentiment d’incompréhension qui restait pour certains points.

1Q84

Dans l’ensemble, j’ai bien aimé la trilogie 1Q84. Je serai incapable de dire si le style littéraire est bien parce que je ne m’y connais pas, mais l’histoire m’a beaucoup plu et m’a fait tenir en haleine jusqu’au bout. C’est écrit d’une manière assez simple ce qui fait que c’est facile à imaginer. Les personnages sont vraiment bien écrit et puis ils ne sont pas 100% bons ou mauvais mais ils sont marquants. Mais quand j’ai fini le 3e tome j’avais vraiment été frustrée pour plein de choses qui étaient restées sans réponse. Après j’ai beaucoup aimé l’univers et le côté un peu surréaliste à des moments, donc c’est une trilogie de romans que je vous conseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *