Anime – Kuroko no basket

Kuroko est un lycéen transparent (même avec ses cheveux bleus) qui joue au basket et qui est plus doué qu’on peut le penser. C’est avec ce pitch plutôt miteux homemade que je vais vous présenter l’anime Kuroko no Basket.

KurokoNoBasket_Anime_1

Synopsis : C’est la rentrée au club de basket-ball du lycée Seirin et cette année, deux rookies se démarquent… D’un côté, le volcanique Taiga Kagami, fraîchement revenu des États-Unis où il a fait ses armes sous les arceaux. De l’autre, le chétif et très effacé Tetsuya Kuroko dont on murmure qu’il aurait fait partie de l’équipe de basket du collège Teikô, la légendaire “Génération Miracle” ! Et si ces deux joueurs que tout oppose étaient amenés à se compléter à merveille sur le terrain ?

L’anime Kurono no Basket (黒子のバスケ) est adapté du manga éponyme de Tadatoshi Fujimaki. Le manga est publié dans le Shonen Jump et est édité en France par Kazé. L’anime a été réalisé par les studios I.G (Shingeki no Kyojin, Sawako, Lettre à Momo, etc.). Kuroko no Basket compte 3 saisons de 25 épisodes chacune (+ des épisodes spéciaux). Tous les épisodes de l’anime sont disponibles légalement en VOSTFR en DVD et sur la plateforme de simulcast Anime Digital Network.

Kuroko no Basket est un shonen de sport bien comme il faut avec les ingrédients suivants : une équipe de personnages bien sympathiques, pleins de bons sentiments et de valeurs positives à respecter, un sens de l’effort important, des promesses à tenir, des matchs à rebondissements, des techniques de basket totalement irréalistes, le tout parsemé d’un peu d’humour. Comptez pas sur moi pour faire une comparaison avec Slam Dunk parce que ce n’est pas bien de comparer et parce que je n’ai pas lu Slam Dunk.

Revenons à Kuroko no Basket… Point positif : un match ne dure pas aussi longtemps qu’un match d’Olive et Tom ! Plus sérieusement, j’ai bien aimé suivre les matchs de Kuroko no Basket. Certes l’histoire n’est pas révolutionnaire mais ça donne envie de se remettre au sport et on aime toujours suivre une équipe se donner à fond pour gagner des matchs. L’anime est plutôt coloré (pour un shonen) surtout que les personnages ont tous des couleurs de cheveux en rapport avec leur nom, ce qui donne des trucs ridicules mais au moins on les différencie facilement. Kuroko no Basket c’est plutôt fluide à regarder et j’ai réussi à être happée dans l’ambiance des matchs. j’ai regardé les épisodes d’une traite sans vraiment m’arrêter et je n’étais pas trop lassée.

KurokoNoBasket_Anime_2

Le ton général de la série n’est pas trop prise de tête, on a des matchs sérieux où on a l’impression qu’ils jouent leurs vies mais c’est contrebalancé par des bonnes touches d’humour. Il y a pas mal de running gag sur Kuroko et le fait qu’ils soient passe-partout (non pas le nain de Fort Boyard). Les personnages sont vraiment sympathiques et ont des caractères originaux. On s’attache beaucoup à la majorité des personnages mine de rien. Ce que j’ai bien aimé c’est que Kuroko est le contraire d’un héros de personnage de manga. Il est frêle, passe souvent inaperçu et manque de charisme. Il est un peu à côté de la plaque mais assez adorable. De l’autre côté on a (Ba)kagami qui représente le mec fort, un peu stupide mais très doué. Cela permet d’avoir un duo qui se complète bien.

D’ailleurs ce qui m’a marqué dans la série Kuroko no Basket et qui fait partie des points qui fait que je me suis bien marrée devant la série : le côté shonen ai / fanservice ! Qu’est-ce qui me fait dire ça :

  • Chaque personnage principal / ennemi vient en duo, on dirait qu’il y a plein de couples
  • Les traits des personnages font quand même un peu efféminé dans l’anime
  • « Je suis une ombre. Je serais l’ombre de ta lumière… » + autres citations qu’on pourrait presque retrouver dans un shojo
  • Le nombre de fanfiction yaoi qui existe sur la série sur internet

Et puis, point le plus important de l’anime : il y a Tetsu junior qui est la mascotte du groupe à laquelle vous ne pourrez pas résister.

KurokoNoBasket_TetsuyaJunior

Ma Note : 15/20

Petit plus : Le site GoBoiano s’est amusé à trouver les alter ego des personnages de Kuroko no Basket dans la NBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *